///
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Oh, regarde, des objets phalliques ~ ♥ [PV - Laurent - Quartier des Marais]

AuteurMessage
Sarah Wicht
Fonda' ~ Duchesse ~ do not touch him !
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Oh, regarde, des objets phalliques ~ ♥ [PV - Laurent - Quartier des Marais]   Jeu 23 Sep - 19:05

/!\ Rp au language léger et parfois fleuri ~ Thématique pouvant choquer la jeune population ~ /!\
14h03.
Elle tapota le cadran de sa montre vernie, exaspérée. Il était en retard. Très en retard. Le connaissant, il devait se pavaner devants minets et minettes, une patte en l'air pour dévoiler l'artillerie lourde. Elle grinça des dents. Elle voyait de là les sales pimbêches aussi blonde qu'un tas de foin – soit, pas comme Vicky, non, ces brunes passées à l'eau oxygénée – gloussant en collant leurs ajouts graisseux au torse – oh si sexy – de son étalon macho... Oui, SON. Laurent lui appartenait de la tête au pied, sans la moindre exception en passant par ses lèvres, son cul, ses bras, ses jambes... Tout en somme, tout. Laurent est le SIEN en ENTIER. Disons-le clairement. À ses yeux, seule elle avait le droit de passer du bon temps avec lui … Elle seule avait le droit d'effleurer son corps du bout des doigts, d'entendre sa voix murmuré quelques mots à son oreille, n'être qu'un tout simplement avec lui... Entendre les râles de plaisir qui s'ensuivent, oui, voilà un privilège qui lui était réservé. Pensait-elle.
Elle croisa les bras, se sentant soupirer. Son regard se balada de passant en passant, instable. Elle ne le trouvait pas... Sa théorie il y a peu songé lui revint en tête, et elle se promit de lui écraser le pied dès qu'il arriverait. Non, mais, seules les demoiselles ont le droit de faire poiroter leurs promis, et non le contraire !
Puis, finalement, une caquette apparut dans un angle de la rue, surmontant une paire de lunette qui surmontait un Laurent. Sarah sourit.

« Laureeeeeent ! »


Elle serra la lanière de son sac en bandoulière, se retenant de courir. Elle réussit à canaliser l'énergie soudaine qui naissait en elle, et se contenta de trottiner jusqu'à son duc. Elle lui attrapa directement le bras une fois à sa hauteur. Elle sentit le regard jaloux des femmes autour. Mais tant pis, voire même, tant mieux ! Elle marquait son territoire à sa manière, et tant qu'elle ne lui pissait pas dessus, tout allait bien...
Beurk, que de pensées étranges et écœurantes !

Sarah tourna son visage vers le duc, avec un petit regard par-dessous. Il était en retard, mais maintenant qu'il était devant elle, Sarah avait bien du mal à lui en vouloir. Après tout... Combien de fois lui avait-elle fait ce coup-ci ? Pour avoir vu tel nouveau tissu, ou tel nouveau meuble … ? Tant de fois ! Le bouder pour ça serait absurde bien que, s'il trainait avec une bombe anatomique dont les neurones se baladent tels les électrons libres dans un réservoir sans fin …

« Tu étais où ? ~♥ »


Jalouse ? Non. Elle voulait juste savoir quelle salope aurait la chance de découvrir sa garde-robe foutue à cause d'encre de chine, ou de noter la disparition de son porte-feuille... Les coups bas, mesdames, sont la spécialité de la demoiselle capricieuse.Bien qu'elle vous avouera sans problème que Victoria-première-de-France est bien plus douée dans ce domaine, et pour cause... Je ne citerai pas l'efficacité de son thé.
Elle l'incita à marcher, pénétrant dans le quartier. Ils étaient là pour vérifier les tags, la maintenance des lieux, l'activité éventuelle d'une autre bande, ce genre de détails... Mais Sarah se connaissait, de même pour le duc, la visite des « boutiques » -amenant parfois à des achats – est une fin plus que probable. Un « happy ending ». La miss papillonna en restant pendue à Laurent, pauvre de lui. En égoïste assumée, elle avait pris le contrôle et le monopole du jeune homme, et ce pour un temps incertain, et elle compte bien en profiter ! Qui sait, demain peut-être partira-t-il à l'autre bout du monde, et telle Juliette découvrant son promis mort, Sarah brandira une dague et... comment, en vrai, c'est du poison ? Tss, tss.

Spoiler:
 


Dernière édition par Sarah Wicht le Jeu 28 Oct - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://happyfroddie.canalblog.com/
Laurent Grzelak
Duc de la RO ~ Son sien à Sarah ~ Drageur à ces heures perdues
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Oh, regarde, des objets phalliques ~ ♥ [PV - Laurent - Quartier des Marais]   Dim 10 Oct - 15:33

Le doux contact d’un baiser sur ses lèvres lui fit ouvrir un œil. Vue d’abord brouillée, puis qui, seconde après seconde, laissait apparaitre les traits fins et souriant d’une jolie jeune fille. Laurent ouvrit son autre œil, passa une main sur sa figure, et regarda la jolie brune qui se tenait blottit au creux de ses bras. Il lançât un regard furtif sur la pièce dans laquelle ils étaient, le temps pour lui de retrouver ses esprits, et d’enfin se rappeler qu’il n’était pas chez lui, qu’il était surement en retard pour rejoindre Sarah, et qu’en plus le fiancé de la jolie brune allait débarqué d’une minute a l’autre. Son regard revint sur la jeune fille, il lui sourit, et l’embrassa doucement.
Petit regard complice, lui faisant comprendre que cette nuit avait été magique, mais qu’il avait malheureusement a faire.
Laurent s’assit sur le rebords du lit, se frotta la nuque, puis enfila son boxer, tout en attrapant son paquet de cigarettes. Tout en s’habillant rapidement il en alluma une, se servit de ses doigts comme peigne, il chercha ensuite des yeux son téléphone, qu’il aperçu dans les mains de la jolie brune, s’étant levée et légèrement habillée, et qui a présent le regardait avec un sourire en lui tendant.
Il s’approcha d’elle, l’embrassant rapidement dans le cou tout en reprenant son téléphone.

«J’ai enregistrer mon numéro dans ton portable, et j’ai pris le tiens, histoire qu’on se perde pas de vue… »

Sourire en coin et regard envieux de sa part… Jackpot. Laurent lui lançât un clin d’œil charmeur, la serra dans ses bras, puis s’avançât vers la porte de sortie…. Qui sans même l’avoir demandé s’ouvrit devant son nez, pour laisser apparaitre un homme, tout aussi jeune que Laurent, mais qui contrairement a lui, avait plutôt l’air furieux.
Oups.
Laurent lui lançât un sourire -faussement- gentil, lui mis une main sur l’épaule, et lui glissa a l’oreille :

« Elle est bien bonne ta fiancée… Ou devrais-je dire, ton ex-fiancée.»

Le jeune homme vira rouge, mais avant qu’il pu faire quoique ce soit, Laurent avait déguerpit en riant. Il regarda sa montre…. 14h00.
Se dépêcher, et vite, Sarah devait déjà souffler d’impatience et d’énervement. Il se mit a courir, se faufilant entre les passant, puis arriva enfin près du lieu de rendez vous. Avant de passez le coin de rue, il se remit a marcher, tranquillement, ajusta sa veste et sa casquette, puis mis ses lunettes. Parfait.

« Laureeeeent ! »

Ah tiens, elle l’avait trouvé avant. Il guetta autour de lui, puis sentit un bras s’agripper a lui. La voilà. Il sourit crétinement, elle n’avait pas l’air de lui en vouloir d’être arrivé en retard.

« Tu étais où ? ~♥ »

… Que dire ? Avec une magnifique brune, se nommant Chrystelle, super bonne au lit….

« Oh… Je réglait une petite affaire, rien de très important »

Laurent n'aimait pas dire exactement ce qu'il faisait, aimant gardé son petit jardin secret, tout en passant pour quelqu'un un peu mystérieux. Il lui sourit en abaissant un peu ses lunettes pour la regarder, se laissant guider par cette petite boule d'énergie dans le quartier. Sarah.... Il ne savait jamais quoi penser d'elle. Une chose était sure, elle était l'une des rares personne a qui il s'était un peu attaché.
Il regardait ça et là, faisant mine d'inspecter sérieusement, alors qu'au fond il était plus entrain de s'imaginer des scénarios complètement dingue... Il s'imaginait déjà a nouveau entrain de cavaler, Sarah sur l'épaule, ou bien entrain de régler leurs compte a quelques jeunes se croyant plus fort que lui... Instinctivement, il avait déjà une main sur sa veste, prêt a dégainer. Ce qui le fit a nouveau sourire, pendant qu'il sortait une cigarette et l'allumait tranquillement.

« Tu vois quelque chose ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Wicht
Fonda' ~ Duchesse ~ do not touch him !
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: Oh, regarde, des objets phalliques ~ ♥ [PV - Laurent - Quartier des Marais]   Jeu 28 Oct - 13:34

    Une petite affaire. Il réglait une PETITE AFFAIRE ! Tu vas voir quel type de petite affaire tu vas avoir sur le dos, tiens !

    Sarah grogna et n'ajouta pas un mot. Un tout autre homme aurait pris cher pour avoir lâcher la phrase du diable. Mais pas lui. Non, lui, il était exempté de tout. Mais qu'est-ce que Sarah détestait cette phrase ! Elle disait tout sans rien dire. Cela pouvait être une réelle petite affaire, un homme poli aurait utilisé cette expression pour un détour aux toilettes. Cela pouvait être professionnel, surtout si le type en question bossait dans un secteur assez... Louche. Cela pouvait être sentimental, une fille à larguer, que sais-je ! Mais avec Laurent pour le dire surtout. Et avec Sarah pour l'interpréter... Il ne faut pas s'attendre à ce qu'elle ne pense à rien. Elle est comme ça, susceptible.

    Rien de très IMPORTANT, et mon cul, c'est du POULET ?!

    Ça aussi, elle le garda pour elle, l'étouffant dans un second grognement. Elle pouvait être vulgaire sans problème. Mais au milieu de la rue après l'avoir retrouvé alors qu'ils doivent visiter les Marais pour une quelconque mission … Passons, très cher. Une autre fois.
    Elle serra possessivement le bras du duc sans prêter garde à ce qu'il pensait de cela. Après quelques pas, elle glissa même sa main jusqu'à la sienne, entremêlant, nonchalante, ses doigts aux siens. Mine de rien, l'air d'un rien, fixant autour comme si elle n'était pas l'auteur de cette action, comme si elle ne le remarquait même pas. Peut-être bien, après tout. Chacun a ses réflexes, Sarah n'est pas une exception. Elle tira un peu le bras de Laurent, avançant toujours plus vite.
    Elle ne dit pas un mot. Quand bien même, il lui posa une question, elle grinça des dents, simplement, et n'ajouta à cela qu'une hausse dans sa vitesse de marche.

    Jusqu'à ce que … Jusqu'à ce qu'une boutique lui attire l'œil...

    Rien qui ne sorte de l'ordinaire, non, cette boutique avait toujours été là, et rien de louche ne se tramait derrière. Mais la vitrine lançait des ondes tel que la miss ne pouvait rester innocemment pendue à la main de son homme.
    Enfin, son homme... C'est vite dit …

    « Ooooooooh ! »

    Elle eut un grand sourire, un sourire que les PPG – comme Sarah les appelle, Pouf-Pouf-Girl pour les incultes – n'oseront jamais faire, de peur de briser leur « charme ». Quoique pour ça, il faudrait d'abordé qu'elles en ai un, de charme. Mais enfin. La petite brunette souriait à pleines dents, marque de fabrique Suisse je vous prie, bel et bien heureuse de sa « découverte ». Elle tira d'un coup sec le haut de son coéquipier, montrant d'un signe de tête ce qu'elle fixait, joyeuse, à l'instant.

    « Mais, regarde, regarde, regarde ! »

    Si vous suivez le regard de la Duchesse-surexcitée-à-ses-heures, vous tombez nez-à-vitrine avec une boutique d'apparence … Indiscrète. Rien que la bannière semblait être une provocation aux passants, arborant un noir de jais et des néons d'un rose trop rose pour ne pas être suspect. Le nom reste en travers de la gorge, un si magnifique « le paradis du plaisir ». Si vous descendez un peu les yeux, vous apercevrez un rideau de velours tout aussi rose que les néons – suspeeect ! - avec des plumes noires à ses pieds. Bien entendu, une vitre impeccable vous sépare du riche tissu, mais il n'empêche qu'il saute aux yeux. Des dessins au feutre noir, dignes des illustrations du kamasutra, dansaient gaiement sur le verre « propre » - du coup, on en doute-.
    Sarah lâcha Laurent et se posta devant lui, sautillant presque sur place. L'excitation, quoi qu'elle n'avait rien de sexuelle – pendez la joueuse, je vous prie – montait en elle sans qu'elle ne put le réprimer. Et si elle se retint de sauter au cou de Laurent plus tôt, elle n'arrivait pas à s'en empêcher cette fois-ci. Ainsi, elle fit un bond et s'accrocha à lui en mode koala. Je vous assure que dehors devant tout le monde, c'est magnifique, du testé et approuvé.

    « Laurent, Laureeeeeent ! »

    Elle lui claqua un gros bisou presque baveux sur la joue en lui roucoulant à l'oreille, comme pour le préparer à sa demande. Ah ? Pardon. C'est le but finalement.

    « Dis, dis, dis, dis, on entre ? S'il te plaiiiiiit ? »

    Les jambes enroulées autour du pauvre, les bras se resserrant autour de sa gorge, elle lui posa de nouveau un bisou, quoique plus enfantin, dans le cou. Elle ronronnait alors, plus fort qu'un chat dans sa couette pelucheuse. Et elle murmura un dernier :

    « S'te plaiiit ♥ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://happyfroddie.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oh, regarde, des objets phalliques ~ ♥ [PV - Laurent - Quartier des Marais]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh, regarde, des objets phalliques ~ ♥ [PV - Laurent - Quartier des Marais]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City Split; Paris :: La ville, le théatre de leurs vies ... :: Le Centre ;-
Sauter vers: